Le pour et le contre du barbecue

Définir les moments
Barbecue ne signifie pas des aliments grillés sur des braises chaudes et enrobés d’une sauce, mais plutôt une méthode de cuisson lente de la viande elle-même.

Retrouvez dans ce comparatif les meilleurs fumoirs du marché.

Habituellement, il s’agit d’un processus par lequel la viande est préparée sur un feu de bois ou de charbon de bois à une température basse de 200 à 250 degrés. Les viandes dures sont habituellement choisies pour le barbecue parce qu’une longue cuisson à feu doux aide à décomposer le collagène de la viande, ce qui donne une portion soyeuse et sans os.

Le fumage est un processus de cuisson au barbecue qui se produit lorsque les aliments sont cuits avec une chaleur indirecte à une température, généralement inférieure à 200 degrés. Fumer, c’est aussi ajouter une saveur de fumée aux aliments, par exemple avec de la fumée liquide.

Considérations relatives à l’équipement
Pour un véritable barbecue, vous avez besoin de quelque chose qui peut reproduire une fosse – qu’il s’agisse d’un gril, d’un brûleur à charbon de bois avec couvercle ou d’une fosse à feu. La chaleur est indirecte, vous n’avez donc pas besoin de tourner la viande, mais pendant la cuisson au barbecue, vous devez soulever le couvercle pour remettre les charbons en place. L’inconvénient de ce processus est qu’il soumet ensuite la viande à l’air et la fait sécher.

Saveur
Les aliments fumés prennent une saveur distincte, habituellement celle du bois utilisé pendant le processus de cuisson. Si vous aimez le goût des bois de hickory, de cerisier ou de pommier qui infusent votre viande, fumer est pour vous. Notez que fumer peut créer un plat rebutant si vous utilisez du mesquite, qui peut être trop piquant pour beaucoup d’invités, et du bois d’aubier – comme le pin – qui peut ruiner la nourriture à cause des poussées et de sa qualité légèrement toxique. Les viandes fumées ont également tendance à être plus moelleuses que les aliments grillés ou cuits au barbecue et tombent plus facilement de l’os.